Présentation:

Til Jentzsch, l'auteur, est photographe officiel et ambassadeur de Fujifillm depuis 2015. Til est photographe depuis plus de 30 ans. A ses débuts spécialisé dans la photographie sportive, Til utilisait des appareils argentiques et développait lui-même ses images dans une chambre noire.
Aujourd'hui, il se concentre la photo de musique live et les portraits. Vous pouvez voir son portfolio ici.

Til: "Je suis ambassadeur de la marque Fujifilm. Mais cela ne veut pas dire que je dois encenser tous les nouveaux produits Fujifilm. Ce rapport est basé sur mon opinion et ne correspond pas à celle de Fujifilm."

Première impression:

Lorsque j'ai vu le nouveau Fujifilm X-H1 pour la première fois en décembre 2017, j'étais un peu sceptique. J'avais entre les mains un appareil photo presque aussi gros que mon ancien Nikon D3. Une des raisons pour lesquelles je suis passé chez Fujifilm c'est que je voulais quelque chose de plus léger et de moins encombrant. Mon Fujifilm X-T1, ainsi que son successeur, le X-T2, étaient petits, légers et discrets, même avec un grip. Et maintenant un nouvel appareil arrive, à l'opposé de l'actuel concept Fujifilm X, quelque part entre le X-T2 et le moyen format, GFX50S.
Toutefois, il apparaissait que le nouveau Fujifilm X-H1 apporterait un élément très intéressant: IBIS - le stabilisateur d'image dans l'appareil. Soudain, la combinaison de l'appareil photo et du XF 16-55mm est redevenue excitante. La qualité du stabilisateur 5-axes n'a pas pu être testée cet après-midi-là, mais j'espérais que la possibilité allait bientôt se présenter…
Moins d'un mois plus tard, j'ai de nouveau le Fujifilm X-H1 entre les mains. Entre-temps le firmware a été mis à jour, mais bien sûr la taille n'a pas changé. Comme cette fois-ci j'ai un peu plus de temps avec l'appareil photo, j'ai essayé de ne pas garder d'apriori par rapport à la première impression qui était mitigée.

 

Quelques photos de concert avec Fujifilm X-H1:

Principales caractéristiques techniques:

  • Voici un aperçu des principales caractéristiques techniques:
  • Capteur 24,3 MP APS-C X-Trans CMOS III X
  • Processeur X PRO
  • Stabilisation 5 axes intégrée (IBIS)
  • Réduction des micro-vibrations de l'obturateur mécanique.
  • Fonctions vidéo professionnelles (par ex. Cinema 4K DCI, F-Log)
  • Grand viseur électronique, 3.7 MP
  • Ecran tactile rabattable et pivotant
  • Boîtier étanche à l'eau et à la poussière
  • La fiche technique complète se trouve ici.

Je ne vais pas trop m'attarder sur les détails techniques, mais plutôt me concentrer sur mon expérience pratique lors des différents shooting avec l'appareil. Ma photographie est axée sur la musique et les gens. À mon avis, l'appareil photo peut parfaitement exploiter ses avantages dans ces domaines d'application.

Performance
Le point fort du nouveau Fujifilm X-H1 est le stabilisateur d'image 5 axes intégré (IBIS), qui compense jusqu' à 5,5 diaphragmes. A priori beaucoup diront qu'ils n'en ont pas besoin. J'étais initialement de cet avis. En effet les objectifs "principaux" de la gamme Fujinon ont déjà un stabilisateur d'image (OIS) qui compense jusqu' à 5 diaphragmes. Ce qui vous permet de prendre des photos à main levée jusqu'à ¼ seconde.

Cette photo a été prise avec le Fujifilm X-T1 et un objectif avec stabilisateur.
Cependant, il reste encore quelques objectifs, par exemple le XF 16-55mm, qui n'ont pas de stabilisateur d'image intégré. Pour tous ces objectifs, le stabilisateur d'image du X-H1 est un ajout bienvenu. Le stabilisateur peut être facilement contrôlé via le menu et offre 3 niveaux (Off, Recording only et Permanent). Pendant les prises de vue, le stabilisateur était toujours réglé sur "permanent", de sorte que l'accent était toujours mis sur la prise de vue. Dans tous les cas, l'apport se situe dans la plage spécifiée jusqu' à 5,5 diaphragmes, ce qui permet désormais de prendre des photos avec des objectifs sans OIS:

Exemples de photos avec et sans IBIS par Oliver Moser

Mais le stabilisateur IBIS n'est pas seulement un ajout bienvenu pour les lentilles XF. Tout d'un coup, tous les anciens objectifs disposent d'un stabilisateur, même s'il sans doute moins efficace en terme de gain de diaphragmes. Malheureusement, je n'ai pas pu tester le comportement de l'IBIS lors de la vidéo, faute de temps. Mais les premiers tests vont sans doute bientôt arriver.
L'autofocus a bénéficié d'une amélioration sensible de ses performances. Comparé au Fujifilm X-T2, avec le dernier firmware, la mise au point avec les objectifs comme le XF 35mm f/1.4 et le XF 56mm f/1.2 est maintenant beaucoup plus rapide. Avec la XF 56mm, c'est également le cas dans les environnements très sombres. Jusqu' à présent, les mauvaises conditions de lumière étaient un défi pour cette lentille. La question est maintenant de savoir si l'amélioration de la mise au point automatique a un effet sur les performances de la batterie. En fait, il y a eu également une amélioration de l'autonomie des batteries. Après une journée de prise de vue (IBIS en mode "Permanent") avec env. 900 photos, une batterie dans le grip était vide, la deuxième était vide à env. 75% et la batterie dans l'appareil photo était encore complètement pleine. Cela signifie qu'il est maintenant possible d'obtenir une autonomie acceptable, même s'il s'agit de la même batterie que celle du X-T2.

Ergonomie et équipement:
Bien sûr, je reviens sur la question de la taille: Oui, le Fujifilm X-H1 est plus grand que le X-T1 ou le X-T2, ce qui est également lié au deuxième affichage qu'il a hérité du Fujifilm GFX50S. Mais une fois que vous aurez commencé à travailler avec le X-H1, vous ne ferez plus vraiment attention à sa taille. Même avec des commandes légèrement plus petites, tous les éléments sont facilement accessibles et l'appareil photo est bien équilibré dans la main. Étonnamment, malgré la taille, la différence de poids par rapport au X-T2 n'est pas trop grande, même avec les grips. Un autre effet positif: Après une longue séance de prise de vue, vous aurez également entrainez vos bras.
Lors de mes prises de vue de test, je n'ai pas eu besoin du deuxième écran, peut-être n'ai-je pas encore trouvé le bon usage pour moi-même. Ce second écran vous permet de passer du mode photo au mode vidéo. Peut-être est-il pratique d'avoir les informations les plus importantes sur un écran "externe" pendant qu'on filme, mais personnellement je n'en aurais pas eu besoin pour prendre des photos.
Le viseur électronique est à peu près de la même taille que celui du Fujifilm GFX 50S, mais offre une résolution légèrement inférieure. Tous ceux qui connaissent le viseur GFX savent qu'il s'agit d'une amélioration bienvenue par rapport à celui du Fujifilm X-T2.
En ce qui concerne les photographes sportifs et d'action, la durée du black-out est moins importante dans le viseur ou sur l'écran arrière lorsqu'ils prennent des photos en rafales.
Fujifilm a pour coutume d'intégrer une nouvelle simulation de film à chaque nouvelle série d'appareil photo. Le X-H1 propose la simulation "Eterna" basée sur l'ancien film négatif couleur Fujifilm pour le cinéma, réputé pour son grain ultra-fin, ses tonalités de peau naturelles et son excellent équilibre des gris. Maintenant, vous pouvez donner à vos images un aspect de film doux, comme vous pouvez le voir dans cet exemple sorti directement de l'appareil photo:

De plus, le Fujifilm X-H1 dispose d'un écran tactile avec les mêmes modes que le GFX 50S et que le plus récent X-E3.
Parmi toutes les nouvelles caractéristiques et les améliorations du Fujifilm X-H1, il faut mentionner les 6 mécanismes de déclenchement: le X-H1 offre maintenant la possibilité de déclencher l'obturateur électronique au premier rideau, ce qui est l'une des raisons de la disparition du black-out dans le viseur lors des rafales.
Pour le successeur du Fujifilm X-H1, j'ai déjà deux petites propositions: Le bouton AF-On (AF-L sur le X-T2) est à mon avis un peu trop à gauche. J'aurais aimé voir la même disposition que le X-T2 (AE-L, cadran arrière, AF-L). Comme la poignée arrière est légèrement plus grande, l'aspect pratique du bouton AF-On est moins évident sur le X-H1. De plus, je trouve le bouton Q, directement sur la poignée arrière, mal placé. Pendant les prises de vue, j'ai accidentellement appuyé plusieurs fois sur le bouton Q et j'ai soudainement trouvé le Q-Menu dans le viseur. Avec la taille de l'appareil photo, une disposition identique ou presque à celle du X-T2 (au-dessus du joystick de mise au point) aurait été possible sans aucun problème.
Un détail pratique, caché dans le menu Réglages, est la création de dossiers sur la carte mémoire. Cela facilite l'organisation des photos avant ou pendant la prise de vue ainsi que le transfert de fichiers vers l'ordinateur.
De plus, le X-H1 est maintenant compatible Bluetooth, comme c'était déjà le cas du X-E3. Ceci offre une possibilité supplémentaire de connecter la caméra à l'application Fujifilm Camera Remote App.
Comme mentionné au début, je ne suis pas allé dans les réglages détaillés de la vidéo. Mais j'aimerais vous recommander la chaîne YouTube Kanal de Nick Schreger. Comme moi, il est photographe X et a exploité intensivement le mode vidéo du X-H1.

Récapitulatif:
Pour être honnête, j'ai été un peu surpris que Fujifilm sorte déjà un nouvel appareil photo. Je m'attendais à une nouveauté plus tard. Au début, je pensais que le Fujifilm X-H1 n'était qu'un Fujifilm X-T2 plus grand avec quelques améliorations techniques. Mais il s'agit en fait d'un appareil complètement nouveau grâce aux améliorations apportées à l'autofocus, au stabilisateur d'image et à l'obturateur. Il dispose également d'un boîtier beaucoup plus robuste que le Fujifilm X-T2. Je pense toujours qu'il faut s'habituer à la taille. Même sans le grip, nous sommes proches d'un reflex numérique. Ceci et les petites corrections ergonomiques déjà mentionnées sont les seuls "défauts" de ce X-H1. L'autofocus beaucoup plus rapide et le stabilisateur d'image 5 axes intégré sont tout aussi convaincants que le viseur plus grand. Je parlerai probablement de la vidéo à l'avenir, parce que le X-H1 est optimisé pour ça. En fait, je n'avais pas envie de rendre l'appareil après l'avoir essayé. Je dois donc attendre jusqu'au début du mois de mars pour avoir mon propre X-H1. Je suis impatient !

Voici d'autres photos prises avec le X-H1:

Workshop Photographie de concerts
Voulez-vous vous lancer dans la photographie de concerts?

C'est une opportunité exclusive:
Pendant le concert live du groupe électro Klischée, Til Jentzsch sera à vos côtés avec ses conseils théoriques et pratiques et vous donnera un aperçu de sa façon de travailler.
L'atelier aura lieu au Club ISC Bern, le 20 mars 2018.
Les photos sont prises avec le nouveau Fujifilm X-H1, mis à votre disposition pour la soirée.
Vous trouverez ici de plus amples informations et l'inscription.

Klischée live!

Après le workshop, l'ISC ouvrira ses portes à tous ceux qui figurent sur la liste d'invités.
Rejoignez-nous et partagez avec d'autres passionnés de photographie.
Le premier verre est offert par la maison; -)
Inscrivez-vous ici pour la liste des invités.

présentée par Fujifilm & Photo Video Zumstein

Réservez maintenant! Lien vers le X-H1 dans la boutique.