Le photographe de paysages et d'aventures, Andri Laukas, a examiné de près les innovations de l'Alpha A7R Mark IV de Sony pour nous.

" Dans le test suivant, je vous raconte mes expériences avec le nouveau Sony Alpha A7R Mark IV. J'ai comparé l'appareil avec son prédécesseur, le A7R Mark III, et j'ai résumé ici mes réflexions à ce sujet :

 

Premier contact

À première vue, les deux modèles Alpha 7R semblent presque identiques - et pourtant, ils comportent bien plus de différences qu'on ne le pense. On se rend tout de suite compte que la préhension de l'A7R IV est meilleure: Sony a redessiné la poignée, de sorte qu'elle s'adapte beaucoup mieux à la main. Les nouvelles commandes, telles que le bouton AF-ON, sont également beaucoup plus agréables à utiliser que sur le modèle précédent. Les photographes qui, comme moi, ne veulent pas placer l'autofocus sur le déclencheur, seront certainement ravis de cette nouvelle ergonomie. La molette pour la correction de l'exposition peut maintenant être bloquée. Cela permet d'éviter les modifications involontaires de l'exposition, en particulier quand on a de grandes mains.

Autre nouveauté : le joystick, qui permet de déplacer plus facilement les collimateurs de mise au point si vous ne voulez pas utiliser l'écran tactile.

L'une des innovations importantes est le viseur OLED à très haute résolution de 5,76 millions de pixels. L'image apparaît beaucoup plus claire qu'avec le prédécesseur.

Malheureusement, Sony utilise encore un écran à très basse résolution (1,44 million de pixels), censé réagir plus rapidement au toucher.

Enfin, l'Alpha A7R IV dispose de deux emplacements pour cartes UHS-II. Cela signifie que l'enregistrement simultané en rafale fonctionne désormais sans restriction. D'autre part, l'ouverture du couvercle pour accéder aux cartes SD est devenue beaucoup plus fastidieuse avec le nouveau design - surtout lorsqu'on porte des gants.

Cela a probablement été pensé pour une meilleure résistance aux intempéries.


 

Qualité de l'image

La qualité de l'image s'est légèrement améliorée par rapport au modèle précédent. Le nouveau capteur de l'A7R IV se distingue surtout par sa résolution nettement plus élevée de 61 MP. A titre de comparaison, le capteur de l'Alpha A7R Mark III délivrait 42,4 MP. Toutefois, seuls les photographes qui utilisent également des objectifs supportant une résolution supérieure à 42 MP peuvent bénéficier de cette amélioration. C'est le cas par exemple des objectifs Sony G 24mm F1.4, Sony 90mm F2.8, Sony G 85mm 1.4, 135mm 1.8. Cependant, pratiquement aucun des objectifs zoom ne procurent la qualité d'image nécessaire et la résolution plus élevée ne fait que rendre les fichiers plus lourds. Ceux qui travaillent principalement avec des zooms seront mieux lotis avec l'Alpha A9 Mark II ou l'A7 Mark III.

Étonnamment, le bruit électronique reste faible malgré la résolution plus élevée.

La gamme dynamique est également très élevée, avec environ 15  diaphs. J'ai pu facilement faire ressortir les détails dans l'ombre dans cette image fortement contrastée.

Autofocus 

Pour tester l'autofocus, je suis allé dans les rues de Saint-Gall. Les 567 collimateurs autofocus à détection de phase et de contraste m'ont été particulièrement utiles, surtout pour capturer les pigeons qui s'envolent rapidement. L'A7R III disposait de 399 points de mise au point automatique à détection de phase et de 425 points pour la détection des contrastes.

Je suis content que Sony continue de s'améliorer et ne se soit pas contenté de l'autofocus déjà très bon de son prédécesseur. Mais la combinaison avec les objectifs Sigma m'a déçu. Souvent, l'appareil n'a pas trouvé le point avec précision. Sur ce point l'A7R III était bien meilleur (ce n'est peut-être qu'un petit problème de logiciel, qui pourra bientôt être résolu par une mise à jour).

Cependant, avec les objectifs Sony, l'autofocus est très précis même sur les sujets en mouvement rapide. La vitesse de prise de vue en rafale reste à environ 8-10 ips, semblable à celle de son prédecesseur,  ce qui est remarquable compte tenu du poids des fichiers.

Vidéo

Les fonctions vidéos du Sony Alpha A7R Mark IV restent pratiquement identiques à celles de son prédécesseur. Toutefois, l'échantillonnage à partir d'une résolution plus élevée, notamment en APS-C, pourrait produire des vidéos de meilleure qualité.

Une nouveauté, cependant, l'autofocus avec suivi et détection de l'œil et des visages est maintenant disponible en vidéo.

Conclusion

A première vue, peu de différence entre les 2 appareils, pourtant le Sony A7R IV s'avère être un modèle plus performant dans de nombreux domaines. Son autofocus et son viseur ont été améliorés. La nouvelle ergonomie et le double slot UHS-II apportent un vrai confort. Toutefois, pour profiter pleinement de la haute résolution du capteur, il faut disposer de bons objectifs (idéalement des focales fixes).

Dans le domaine de la vidéo, le nouveau système de suivi et détection de l'œil est efficace, mais le mode 4K à 60p tant espéré est absent (4K limitée à 30p).

C'est à chacun de décider si ces changements discrets mais néanmoins importants justifient la différence de prix entre les 2 boitiers.  

 

 

Vous pouvez trouver le Sony Alpha A7R Mark IV dans notre boutique en ligne

 

 

andrilaukas.com
Instagram: @cameraismyeye